L'INDUSTRIE

Durant plusieurs siècles, Poissy a vécu des revenus de son célèbre marché aux bestiaux et des activités liées à ce fructueux commerce.

Au début du XIXe siècle, des féculeries sont installées, ainsi qu'une raffinerie de sucre à Migneaux.

A partir de l'arrivée du chemin de fer en 1843, et dès la disparition du marché aux bestiaux, des entreprises s'installent à Poissy : une fabrique de matériel de meunerie fondée par les frères Rose en 1868; l'usine à gaz (1868-1955) ; en 1882, la fonderie Delille s'installe, achetée en 1899 par M. Gasne, puis  devenue la Société d'affinage de cuivre (plus tard elle prendra le nom Aprométal, enfin Refila avant sa fermeture en 2004) ; la fabrique de briquettes de coke Bondonneau en 1894 qui deviendra la SA des agglomérés de houille de Poissy.

Dès le début du XXe siècle, ce sont :

- le Fibrociment (1901-1959)

- les automobiles Grégoire (1903-1924)

- la Société Française de Monnayage (1922-1927)

- la CEAT devenue Filergie (1926-1991)

- les établissements Monopole (1920), puis Floquet-Monopole (en 1960) qui en 1978 deviennent DANA puis Perfect-Circle.

- Glaenzer-Spicer en 1941

et tant d'autres (fonderies Heimgartner, Broyamine, Wattelez, Codari et Dubru, Dreyspring, Ferrettite, Higgin, etc.)

On ne peut pas oublier les usines automobiles avec l'arrivée de Matford en 1938, puis Ford. Le site sera racheté par Simca, puis Chrysler. Actuellement c'est le groupe Peugeot-Citroën qui, après modernisation, est le propriétaire du site toujours en activité. La totalité du pôle tertiaire a d'ailleurs été installé dans de nouveaux locaux.

Parmi les industries "douces", il nous faut citer : la fabrique de chapeaux Gibus de 1853 à la fin du XIXe siècle ; les établissements Barbey (1900-1927) ; les tricots Compton (1928-1935) et la Fabrique nationale de lames de rasoir qui a succédé, jusqu'en 1981.

Copyright Archives municipales de Poissy

© 2018 by CEHA. Proudly created with Wix.com