HISTOIRE DE L'AUTOMOBILE

L'histoire automobile débute avec l'arrivée à Poissy de la famille Fessard vers 1895 provenant d'Ezy dans l'Eure. Le 5 septembre, Alexandre Fessard et son fils Eugène, mécaniciens, créent une SNC au nom de Fesard père et fils. Il est notamment stipulé que si Fessard père disparaissait, la société continuerait sous la raison sociale de Veuve Fessard et fils. Le surlendemain, Alexandre décède, laissant son fils poursuivre l'aventure seul.

Eugène fait construire une usine boulevard de Maisons. Il dépose de nombreux brevets, notamment pour des moteurs (Cyclone, Pygmée) qui ont du succès.

En février 1900, il vend son entreprise et ses brevets à la société anonyme "Automobiles et Moteurs", ayant son siège à Bruxelles, constituée spécialement pour l'exploitation des usines du boulevard de Maisons.

L'entreprise est vendue un an plus tard à la SNC "Ouzou, Jaurès et Sauton". Mais en juillet, un violent incendie détruit complètement l'usine. Les décombres sont alors rachetés par Emile Soncin, ingénieur mécanicien boulevard des Caillois, qui venait d'avoir des succès sportifs avec un moteur de son invention (records du monde du kilomètre à Achères et du 100 kilomètres au vélodrome du Parc des Princes en 1899, sur un tricycle Perfecta muni d'un moteur Soncin piloté par Béconnais). S'endettant, il fait rebâtir de nouveaux ateliers.

Copyright CEHA

Copyright Gallica

En 1902, son entreprise enregistre d'autres succès sportifs et ayant besoin de capitaux pour la développer, il s'associe avec Pierre Joseph Grégoire, ingénieur centralien. Mais la société "Soncin, Grégoire et Cie" ne dure qu'un an et, le 27 octobre 1902, Pierre Joseph Grégoire rachète les parts de M. Soncin. L'aventure Grégoire peut alors commencer.

En 1924, une partie des ateliers est rachetée par Jacques Bignan qui fera faillite deux ans plus tard.

Mais l'automobile est dans l'ADN de Poissy et à la fin de l'année 1938, la société Matford décide de construire une usine moderne sur les terres du Picquenard. Bombardée deux fois, il faudra attendre la fin de la guerre pour qu'elle commence réellement à produire des automobiles. Puis la société SIMCA rachète l'installation et développe considérablement l'outil de production. Après une période agitée, le groupe Peugeot-Citroën devient le propriétaire du site industriel.

Le CEHA est membre de l'Amicale des voitures Grégoire composée de collectionneurs et d'historiens.

L'histoire de l'atelier Grégoire est un élément important de notre histoire locale que nous essayons d'enrichir constamment.

© 2018 by CEHA. Proudly created with Wix.com