LE MARCHÉ AUX BESTIAUX

Au XIIIe siècle, la charte communale octroyée par Philippe Auguste citait déjà le marché de Poissy: Quiconque viendra, pour le marché, dans l'enceinte des murs, sera troublé par qui que ce soit, ni à l'aller, ni au retour... Puis Louis IX confia à Poissy l'approvisionnement en viandes de Boucherie de Paris, ce que Philippe le Bel confirma par lettres patentes. Plus tard, Charles VI officialisa les jurés-vendeurs (intermédiaires entre marchands et bouchers).

Pendant la guerre de Cent Ans, le marché tomba dans le marasme après la dissolution de la corporation des bouchers. En 1477, Louis XI rétablit les jurés-vendeurs de bétail regroupés sous le nom de Caisse de Poissy.

Au XVIIe siècle, Louis XIV créa cent offices de trésoriers de la bourse des marchés de Sceaux et de Poissy.

Au XVIIIe siècle, le marché connut des hauts et des bas en rapport avec les fluctuations de la Caisse.

En 1811, un projet d'agrandissement du marché fut approuvé, mais les travaux d'aménagement ne commencèrent qu'en 1825. Cependant, dès 1842, la ville de Paris projetait de reporter les marchés de Sceaux et de Poissy dans la capitale.

En 1858, Napoléon III abolit la Caisse de Poissy. Le 17 avril 1867, le ministre de l'Agriculture et du Commerce annonça l'ouverture du marché de la Villette. A Poissy, le marché survécut jusqu'à sa suppression officielle, le 31 mars 1884.

Copyright CEHA

Le marché aux moutons en 1865 - Copyright CEHA

Copyright Mairie de Poissy

© 2018 by CEHA. Proudly created with Wix.com